Le cobaye est de retour : #Itypa – sem. 8 – réflexion sur les réseaux sociaux

Quelques questions pour amorcer la réflexion partagée :
  • Quels liens faites-vous entre apprentissage social et réseautage en ligne ?
Le réseautage permet de rencontrer des personnes. Leurs publications et les échanges favorisent l’apprentissage.
  • Comment démarrer et développer son réseau en ligne ? Quelle est votre expérience sur le sujet ?
Mon premier réseau est le courrier électronique dès 1992. – Je me suis constituée un carnet d’adresses. Les échanges avec les personnes qui résident à l’étranger sont facilités (vitesse – coût)
Ensuite je me suis inscrite à des cours en ligne mais, la « plate-forme collaborative » mise en place dans le cadre d’un cours sur « les pratiques de réseaux en milieux associatifs » n’a pas du tout contribué à l’apprentissage et à l’échange: les participants étaient rébarbatifs à l’informatique (cela se passait en 2007). J’ai suivi d’autres cours proposés par des institutions éducatives (études bouddhiques et « mise en page créative ») : j’ai beaucoup appris mais il y avait très peu d’échanges seulement une mise à disposition de documents et des exercices pour tester ses apprentissages.
Il y a 2 ans, j’ai ouvert un compte facebook. Mes « amis » sont des proches, des anciennes connaissances et des personnes qui m’intéressent. La page d’accueil est divertissante: il y a souvent de la chouette musique, de belles photos, des petites nouvelles mais rien qui puisse vraiment favoriser l’apprentissage. Quoique !!! C’est grâce à Facebook que j’ai eu vent du Mooc ItyPA. La moockita Françoise Docq, une amie, a annoncé le Mooc et je me suis inscrite immédiatement.
Au début du Mooc ItyPA, j’ai ouvert un comte Twitter. Et là… je n’ai que des contacts « intelligents » (comme vous tous) ! Un vrai régal – beaucoup d’infos intéressantes.
En particulier : quelles sont les attitudes favorables à l’instauration d’une relation en ligne, centrée sur l’apprentissage ?
Une motivation à entrer en contact avec les autres – transcender sa timidité et son sentiment d’incompétence – passer à l’actionproduirevaloriser les apports des uns et des autres
  • quels sont vos « trucs et astuces » pour repérer les personnes partageant vos centres d’intérêt ?
Mes centres d’intérêt étant assez particuliers, j’ai beaucoup de mal à entrer en contact. La semaine passée, je me suis inscrite dans une communauté de « Rock Progressif » – après quelques jours, j’ai été acceptée et on m’a souhaité la bienvenue. Maintenant c’est à moi d’entrer et de me présenter – mais je n’ai pas encore poussé la porte – j’ai de la difficulté à partager avec des personnes que je ne connais pas.
En ce qui concerne le bouddhisme – les échanges sont difficiles – car les enseignements sont prodigués par des maîtres reconnus – la pratique est personnelle – on favorise le support mutuel – mais je n’ai pas encore trouvé la manière de le faire.
La seule expérience positive est l’échange autour de problèmes techniques informatiques ou des info sur les applications… là c’est super, la solidarité joue et on essaie de trouver des solutions ensemble. Je me suis également inscrite dans une communauté qui s’appelle « comment ça marche » ? J’ai pu également observer ce phénomène dans la communauté ItyPA: mes échanges les plus riches concernent les outils. C’est du concret, on peut tester tout de suite.
  • quel type d’implication avez-vous choisi ? Pourquoi ?
Avant ItyPA, je me considérais comme une simple observatrice – depuis ce Mooc, j’ai goûté aux joies et à la richesse de l’échange encore à toute petite échelle car je suis encore sceptique quant à la qualité de mes futures productions et échanges – mais je suis motivée et cela m’apporte beaucoup de plaisir intellectuel – les idées fusent, c’est très motivant.

Y a-t-il des réseaux et médias sociaux qui vous paraissent plus efficaces que d’autres, pour nouer des contacts avec des personnes qui partagent vos centres d’intérêts et s’inscrivent dans une démarche d’apprentissage continue ? D’où vient leur intérêt particulier ?

 
Le Mooc semble être la bonne voie pour apprendre ensemble avec un intérêt commun. Twitter m’a l’air pas mal pour trouver des personnes avec les mêmes intérêts que moi.Je ne connais pas d’autres réseaux sociaux.
Pour qu’un réseau social soit efficace, je pense qu’il faut savoir faire le tri facilement – il faut aussi du savoir faire : du discernement !

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s